Site Web VoilaNewYork Bienvenue Invité  |  Nouvel utilisateur  |  Connexion
Identifiant Mot de passe
  Chercher  
  Index  | Sujets récents  | Messages sans réponse


Lien Rapide »

Statut du Sujet: Actif
Total des messages sur ce sujet: 1
[ Aller au dernier message ]
Ecrire un nouveau sujet
Auteur
Ce sujet a été vu 1293 fois et a obtenu 0 réponse(s) Sujet suivant
Masculin EmmanuelN
Visiteur




Inscriptions: 5 mai 2011
Nombre d'envois: 12
Statut: Déconnecté
Répondre à ce message  Répondre avec le message en Quote  
Decalages, un livre carnet de voyages sur la cote est des USA

extrait d'un article sur http://www.lepetitjournal.com/

Emmanuel Normant est un chercheur français installé à Boston depuis huit ans. Pour garder le contact avec ses proches restés en France, il a choisi de disséquer avec humour les incongruités de son pays d?adoption dans des courriers "aussi électroniques que farfelus". Ces chroniques sont aujourd'hui un livre, Décalages, un drôle de carnet de voyage dans la Côte est de l'Amérique

Décalages est un recueil d?une cinquantaine de nouvelles écrites par Emmanuel Normant, un Français émigré à Boston. Ces missives, en fait des e-mails à ses amis restés en France, s?apparentent à un carnet de voyage "imbibé de diatribes énervées d'un quadragénaire qui se bat avec la vie, les termites, son prêt sur trente ans, les carcinomes à éradiquer au laboratoire" où il est chercheur, "ses fils crispés dans les petits wagonnets des montagnes russes de l?adolescence, et toute cette neige qui s'amoncelle inexorablement chaque hiver sur son trottoir de Nouvelle Angleterre".
La découverte d?un pays passe par une série d?initiations souvent déconcertantes, quelquefois choquantes. Ici, l'auteur choisit de grossir le trait, de sourire de ses déboires. On peut ainsi lire, entre autres, que les Américains "sont beaucoup plus préoccupés par l?état de leurs dents ou de leurs voitures que par ce qu?il y a dans leur assiette". L'ouvrage, paru aux éditions Bénévent, est disponible sur internet.

Lepetitjournal.com
- Vous êtes aux USA depuis 8 ans, pourquoi avez-vous quitté la France ?
Emmanuel Normant : J?ai obtenu une thèse de pharmacie, puis une thèse de Biologie Cellulaire à Paris. Je suis parti alors avec ma femme et mes deux jeunes enfants à Washington DC pour 3 ans d?études postdoctorales. On avait dit "3 ans pas plus", j?ai trouvé un travail en recherche dans l?industrie Pharmaceutique à Paris où je suis resté 4 ans. En 2002, j?ai eu l'opportunité de retraverser l?Atlantique pour travailler dans une Biotech de Boston (Cambridge) où je suis encore. L?enthousiasme, l?esprit d?équipe, la flexibilité, l?injection d?argent des investisseurs, mais aussi bien la proximité de Harvard, le MIT les hôpitaux autour, font de Boston un endroit (très) privilégié pour la recherche publique et privée.

Vos chroniques vous ont-elles aidé à supporter le déracinement ? Loin de la France, la question de la communication avec mes amis et ma famille restait toujours un caillou dans ma chaussure. J?ai commencé à écrire pour faire rire les copains, en fait des e-mails à mes amis restés en France. Et puis, vous avez raison, elles sont devenues une aide, une mise en perspective des différences, des problèmes. C?est aujourd'hui un besoin, après quelques semaines sans écrire, ça me démange.

Vous sentez-vous enfin chez vous à Boston ?Non. Mais je me demande si je me sentirais chez moi à Paris, ou ailleurs?

Comment voyez-vous la France maintenant que vous êtes loin ?Hm, question difficile. Je lis régulièrement les nouvelles, je sais ce qu?il s?y passe, mais dans le fond, je ne suis pas sur d?être au courant de l?humeur. Il me semble que ce n?est pas très gai, très optimiste, en ce sens je suis content que mes enfants aient eu un cursus américain, l?aine est la fac ici. Il y a un coté plus positif, plus enthousiaste.

Vous avez eu besoin de garder un lien avec vos amis et votre famille restés en France. Avez-vous pu tisser des liens d'amitié forts en Amérique ?En Amérique, oui, avec des Américains pas vraiment. D?une part parce que je suis réservé jusqu?au timide, voire au sauvage, et aussi parce que les Américains sont très accueillants au premier abord, on utilise immédiatement le prénom, ils sont très peu formels, les Français pensent donc qu?ipso facto, ils sont acceptés dans un cercle réduit, alors qu?il n?en est rien. D?où une incompréhension, quelques fois.

Que pensent de vos chroniques les Américains qui vous lisent ?
Bonne question. Je les ai écrites en français, et je n?ai pas d?amis proches qui soient américains et parlent ou lisent le français. Peut être un jour les traduirai-je. Ces chroniques se moquent bien sur des bizarreries de la culture américaine, mais ? j?espère ? sur un ton pas trop agressif. La vraie cible de ces chroniques, le bouc émissaire, c?est moi.
Propos recueillis par Marie-Pierre Parlange (www.lepetitjournal.com) jeudi 5 mai 2011

Extrait de la chronique : "They drive me crazy"

(...) Les Parisiens au volant sont des truites dans l?eau vive, anticipant chaque obstacle, se laissant happer par le courant pour, au moment opportun, fouetter l?onde claire et se décaler d?un rocher mal placé avec un sens du rythme, du tempo, ce n?est plus de la conduite, c?est du jazz. Le Bostonien, dans cette évocation piscicole, ressemble plus à une carpe dans son étang où le paysage trouble, languide et infiniment identique à celui des jours précédents, n?incite pas à l?esprit d?initiative, en tout cas quand il s?agit d?aller de A vers B. Pas de courant, pas d?agitation. Patience est mère de tout je sais plus quoi. On attend. On se résigne. Il finira bien par se passer quelque chose. Dans cette optique, la nationale à deux voies ? une parente de la nationale 20, pour te situer le décor - que tu ne manqueras pas d?emprunter pour arriver jusqu'à mon deck et mon poulet au chocolat est un véritable cauchemar pour la truite susmentionnée. Elle se trouve engluée dans une procession de carpes lentes, molles, visqueuses. (?)

Pour lire d'autres chroniques : http://wizzz.telerama.fr/decalages
pour se procurer le livre, amazon.fr
[5 mai 2011 20:57:07] Montrer les messages en version imprimable    Voir le profil d'un membre    Envoyer un message privé [Lien] Dénoncer ce message comme incorrect : Veuillez vous connecter d'abord  Aller en haut 
[ Aller au dernier message ]
Montrer une version imprimable  Ecrire un nouveau sujet